Alaska 2

A la découverte de l'Alaska - page 2

Excursions à Skagway

Nous allons débuter une journée extraordinaire (nous avons réservé 4 excursions extraordinaires que nous allons vous décrire ici)
Skagway c'est un tout petit village mais il y a une grande gare en voie étroite (très touristique maintenant)
Il faut imaginer 3 bateaux de croisière disons 5000 personnes qui débarquent ici, mais voilà l'organisation américaine est là et des dizaines de trains du far West (chacun d'eux ayant une dizaine de vieux wagons en bois tirés par de vieille locomotive diesel ou à vapeur et ces trains vont accueillir plus de 3000 passagers en une heure...) Il fait froid le temps est au brouillard mais heureusement les wagons sont chauffés par un poêle à charbon placé au centre de chaque wagon. Soit plus de soixante poêles  qui ont été allumés avant le départ des trains... Chapeau bas aux habitants de Skagway.

Le Scenic Railway (départ 7h45 c'est un peu tôt...)

Dur en vacances de se lever à l'aube après avoir joué au casino, mais la journée risque d'être  extraordinaire. Alors petit déjeuner avec comme d'habitude, croissant, omelette de pomme de terre, pain perdu. puis nous voici équipé de pied en cape pour une très longue journée d'aventures avec notre passeport en poche car nous repasserons ce matin au Canada pour 30 minutes seulement!
Un car nous conduit à la gare et le brouillard du matin casse un peu l'ambiance. Nous choisissons notre wagon et nous voilà installé sur une banquette dans un wagon style far west. Il s'agit d'un train à voie étroite. Au bout d'un petit quart d'heure, notre train s'ébranle et nous voila partie à l'assaut du Klondike (Klondike vous en avez au moins entendu parler dans les aventures de Picsou quand il était jeune et chercheur d'or...) via la "White-Pass". Le Train bringuebalant pénètre dans une épaisse foret de sapins sur une voie qui prend de suite de l'altitude. On longe une vallée au fond de laquelle circule un torrent. Au fond du ravin, on peut voir de vielles carcasses de locomotive à vapeur et de wagon... Des accidents datant d'après l'époque de la ruée vers l'or, car nous apprenons que le train fut achevé après que les filons du Klondike soient épuisés. A gauche un vieux pont en bois (du genre pont hanté) surgie sur la gauche, bon sang mais il est vraiment pourri ce pont Ouf, il n'est pas sur notre trajet...) et le train monte toujours en passant çà et la sur des pont en bois (On se croirait dans le mécano de la Général avec Buster Keaton). Nous sommes allés sur la plateforme entre les wagons humer l'air des montages du Yukon et du vide à gauche sous la voie ferrée. Sur la plateforme il y a juste un petite chaîne pour vous éviter de tomber sur la voie et le fameux frein de secours (du genre celui que Tintin essaye de faire fonctionner dans le temple du soleil mais qui est saboté) je doute que cela marche encore. Par chance plus nous montons plus le temps se dégage et l'on finit par se retrouver en plein soleil sur un haut plateau tout juste recouvert d'un végétation microscopique. Il vaut se rappeler que nous sommes en Alaska et que l'altitude aidant la couverture neigeuse est présente durant au moins 8 mois sur 12. Nous franchissons des multitudes de petits ruisseaux dans une nature qui s'étend à perte de vue (le Klondike, l'or est sous les pieds là bas et les chercheurs d'or à partir de la partaient avec pelle et pioche sur les épaules à pied rejoindre le lieu des mythiques filons). En faite le train a été construit pour permettre aux chercheur d'or de ramener leur trouvailles au port dans la vallée et lors de la ruée vers l'or il y avait plus de 100.000 de chercheurs d'or qui sont venus tenter leur chance (Gold Rush de 1898). Bien sûre dans la vallée les chercheurs d'or étaient rackettés, soit pour leur vendre des outils, soit pour les transporter, soit se nourrir et s'il leur restaient trois dollars ils allaient les boire et s'amuser au Saloon. C'est bien sûre ces derniers qui ont fait fortune. Notre train s'arrête en pleine nature dans une petite gare située au Canada après avoir franchi la face est de la White-Pass à 3292 foot (980 mètres) , histoire d'aller marcher dans la toundra. Il nous est recommandé de préserver la nature car les arbres mettent plus de cinquante ans pour avoir 30 cm de haut (leur taille adulte), pour cela il est interdit de marcher hors des sentiers. Une chose est sûre, voila un grand bol d'air pur. Nous rentrons en car compte tenu que nous avons choisi le programme 4 excursions... une bonne occasion de découvrir par l'autre face la vallée que nous avons grimpé en train.

Animation, visite du village des pionniers (Logans)

Évidement, cela sent à plein nez le piège à touristes mais étant curieux par nature il y a toujours quelque chose à apprendre. Notre car nous dépose à l'entrée d'un chemin qui s'enfonce dans la foret, l'air est frais il est onze heures du matin et la lumière tombe du ciel. Nous allons découvrir la vie des pionniers de la ruée vers l'or et la rudesse de la vie dans la région. Après l'entraînement d'hier à Juneau nous n'avons aucun difficulté avec le "Gold-panning" pour retrouver les paillettes d'or et nous faisons l'admiration du rangers. Puis nous allons assister à une démonstration de la force des chiens de traîneaux (Le Malamute d'Alaska). Ce chien (le MacKenzie River Husky) a une puissance extraordinaire nous assistons tranquillement dans le saloon improvisé en plein air sous tente à un petit spectacle fait de scénettes sur la vie des pionniers, quand le Malamute est arrivé par l'arrière du théâtre en remorquant à la vitesse d'un cheval au galop un immense traîneau en bois avec à son bord un homme costaud et tout son attirail de chercheur d'or, la vitesse du traîneau dans la salle et le tout sur des cailloux et de la terre était tellement folle que l'arrêt avant la scène a été impossible... enfin c'est cela l'ambiance du Far West. Quelques secondes après une odeur de fauve infernale s'est répondu dans la zone (l'odeur du MacKenzie) le chien sur pattes fait plus d'un mètre de haut ! Un vrai boeuf !
Une petite boutique de souvenirs bourrée d'objets ayant servis à la conquête de l'or est au couleur du vieux village de pionniers, cela nous permet de discuter avec la vendeuse (une habitante de Skagway) elle nous apprend que les villageois de Skagway ont un seul et unique but réussir la saison touristique qui dure que de 2 mois et qui n'est alimentée que par les bateaux de croisière car par la route Skagway est dans un cul de sac routier dans lequel personne ne vient jamais. C'est pour cela que les trains sont entretenus avec amour ainsi que l'organisation du village de pionnier "Logan" et puis il y a la vente des souvenirs dont certains sont fabriqués par les habitants de Skagway. Durant l'hiver Skagway rentre en léthargie, il n'y plus personne sauf des gens qui s'occupent à préparer la prochaine saison touristique dans le froid et les longues nuits d'hiver.

Un chauffe eau de pionnier au bois qui servait à alimenter la baignoire du Saloon


Nous rentrons au bateau pour manger le temps de passer à la 3ème excursion le survol en avion des glaciers.
Nous effectuons à pied le parcours pour nous rendre sur le tarmac, une piste en pleine nature à coté du village de Skagway. Le village est moderne, des petites villas en bois peintes en blanche avec un jardin autour de la maison et une simple barrière en bois blanc autour de la pelouse, la vie à la Nord américaine où l'on fait confiance à son voisin...

Suite de la croisière en Alaska ici (étape de Skagway à Haines et le glacier Hubbard)

Réservez ici un hôtel aux United States, au Canada par la formule Discount Hôtel Club

Accueil Remonter Alaska 2 Alaska 3 Alaska 4 Alaska 5 Classement

Photos et reportage: copyright Cotatel SA 2003-2008 - Reproduction interdite